Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Chroniques Pantoufles

Les Chroniques Pantoufles

Le blog d’Isi : les idées dictées du cerveau d’une brunette aux pensées blondes.

Publié le par Isa Gareau


Photo animaux © Isi Photographie

Je viens de remarquer que les deux mots du titre finissent par la lettre « N », mais ne riment pas et ce n’est pas ce qui importe. Certains d'entre vous diront : "Regardez-là celle-là! Elle vient nous parler de maringouins en plein mois d'octobre... On les avait presque oubliés! C'est quoi le but?" Puis je réponds : "C'est juste pour le "fun" et qu'il n'y a aucun but... c'est juste pour te piquer un peu pour te souvenir que les moustiques existent, même humaines!" 
Toi, oui toi grand tueur en série ! Ça te surprend que je te traite ainsi, bien pas moi ! Parce que j’en fais aussi parti. Tu es, inconsciemment, un grand chasseur des temps moderne. Et tout ça se passe dans ta maison, sur ta terrasse, dans ton jardin et même tes voisins sont soupçonnés. Les maringouins s’invitent volontiers chez toi sans te demander la permissions, ni à toi ni à personne. J’ai le plaisir de t’annoncer que la chasse aux maringouins, plus communément appeler moustique, est officiellement déclarée fermée. Ce n’est pas de ta faute, ni de la mienne si les victimes sont des proies faciles. Puis ni toi, ni moi cherchons à les éliminés volontairement jusqu’à preuve du contraire. Une fois de plus, la chasse aura été rentable pour la moitié nord du globe tandis que l’autre moitié, la saison est définitivement ouverte. Je te plains si tu fais parti de la région centrale du globe, tu as ces bestioles à l’année longue, de quoi devenir dingue.

Pour les nordiques, l’espèce humaine peut se reposer sur les oreilles de l’infernale son émit par cet insecte nuisible au confort et à l’air de repos qu’est la chambre. Se remettre, le temps de deux saisons. De ce bruit lorsque moustique s’approche de l’oreille et repart au loin pour mieux revenir lorsque tu es presqu’endormi. Cet insecte ne se fait pas discret. Puis cette colonie s’étonne qu’elle se fasse tuer massivement. Sans rancune ! Et il n’est pas bête le maringouin, puisqu’il a été conçu pour empêcher l’espèce humaine de se bien se reposer et gâcher les fêtes en plein en fin de soirée. Vivement les chandelles à la citronnelle ! L’être humain se débat, de manière naturelle, et hop le vilain maringouin s’est fait choper à son propre jeu afin d’obtenir du sang humain pour mieux se reproduire.
 

Photo animaux © Isi Photographie

« Meurtrier » pensera la bande de maringouins observant l’élu du coin de la fenêtre sans moustiquaire. Cette bande attaque la nuit tombée lorsque l’espèce humaine émettra un profond ronflement. Tranquillement, l’être humain pourra dormir sur ses deux oreilles ( je ne sais pas qui a déjà réussit à dormir sur les deux oreilles en même temps, une, je peux comprendre, mais les deux en même temps… pour les curieux à essayer…). Les moustiques ont le tic d’un tac d’aller se mettre au chaud ou de dormir. Ils ont le choix ; soit ils migrent, soit ils hibernent. Je crains fort que les maringouins migrent, ils doivent être fatigués de leur saison qu’ils préfèrent, au final, un sommeil réparateur.

Avant que de millions de victimes ne soient concoctés en un plat principal de grands restaurants, les maringouins trouvent toujours un moyen de revenir en force au printemps suivant… Je te souhaite un bon appétit seulement si tu es sur le point de manger ou d'aller manger !


Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Photo Paysage © Isi Photographie
En cet avant dernier jeudi (21.10.2010) du mois d'octobre, le soleil rayonne et le ciel bleu laiss passé quelques nuages solitaires. C'est un jeudi automnale comme je les aime. Je dirai que c'est même un joyeux jeudi!

Photo Paysage © Isi Photographie

Photo Paysage © Isi Photographie

Photo Paysage © Isi Photographie
Photo Paysage © Isi Photographie
Photo Paysage © Isi Photographie

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Photo © Isi Photographie
Tandis que certains arbres ont des trous dans le troncs, des montagnes sont percées!

En ce vendredi après-midi, en direct à la télévision, j'ai pu, en compagnie de ma tata Soso, regarder les dernières pierres tombées du tunnel du St-Gothard. J'imagine les gens sur place, ils devaient jubiler mais le plus grand travail reste à venir et à faire. Construire cette voie ferroviaire!





Pour plus d'informations, visitez les sites Internet suivant :

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Photo © Isi Photographie
Avertissement : âme sensible s’abstenir, à moins que ta curiosité soit plus grande que ta sensibilité. Tu ne viendras pas me dire que je ne t’aurai pas averti.

L’automne est l’occasion de partir à la chasse aux champignons et la saison de chasse en forêt est déclarée ouverte. Certaine femmes se retrouveront veuves de chasse pour un certain temps à moins qu’elles ne partent elles aussi. Les humains ne sont pas les seuls animaux chassant ceux de la forêt, les chats, par exemple, partent souvent, eux aussi et pas seulement qu’en automne.

Photo © Isi Photographie
Aujourd’hui, Ciboulette (une jeune chatte domestiquée d’une année) a aussi été à la chasse. Elle a déjà un beau tableau de chasse ; souris, oiseaux, lézards et maintenant un écureuil. Une chance qu’il n’était plus vivant et pourtant ce n’est pas à son habitude de les ramener morts. Après chaque chasse, la souris est vivante et Ciboulette joue avec en lui cassant la patte. Intelligente Ciboulette, comme ça, la souris ne peut s’échapper. Si elle rapporte un oiseau, celui-ci est mort et si c’est un lézard, ce dernier n’a plus de queue et est vivant. Puis voilà qu’elle rapporte un écureuil. Mort. Son ventre ouvert. Et je dis : « Bon appétit Ciboulette ! »

Photo © Isi Photographie
Photo © Isi Photographie









En cette saison automnale, je vous souhaite une bonne saison de chance sans aucun succès. Je sais que tu ne seras probablement pas de mon avis et je m’en fiche. La prochaine fois Ciboulette, n’oublie pas de finir les intestins dans le jardin…

Photo © Isi Photographie

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Vérifiant tranquillement mes courriels en ce dimanche après-midi, je tombe sur un des nombreux courriels que l’on fait suivre et qui fait rigoler ou non les gens. J’ai reçu ce courriel et l’ai lu. J’ai souri puisqu’il y a une part de vérité dans cette liste pour savoir si vous êtes Alsacien ou pas ou que pour quelques points.
Voici le contenu du courriel ayant pour titre : « L’Alsace c’est sympa »

« Tu sais que tu es Alsacien ou que tu le deviens peu à peu... (pour ceux qui le seraient par adoption)
·       Si tu es fier de tes 2 jours fériés de plus par rapport aux autres Français...
·       Si tu mets des articles devant les prénoms des gens...
·       Si « le Gérard » d'à côté est originaire de l'Intérieur...
·       Si tu habites un village dont le nom se termine par -heim, -willer, -le-Haut ou -le-Bas…
·       Si pour toi l’Allemagne ou la Suisse ce n'est pas « l'étranger » car tu y vas toutes les semaines...
·       Si tu « fermes » la lumière...
·       Si tu as déjà rallumé ton chauffage au mois de mai...
·       Si tu l'as déjà allumé au mois d'août…
·       Si tu vas au Cora et pas à Cora…
·       Si quand tu dis « je viens avec », la phrase est bien finie…
·       Si tu prononces le T de 'vingt' parce que le « vin » n'est pas un nombre, ça se boit !
·       Si tu montes en haut et descends en bas…
·       Si lorsqu'il y a un courant d'air, tu dis que « ça tire »…
·       Et quand la salade verte est « inondée » dans la vinaigrette pour qu'elle soit bien « tirée » aussi...
·       Si quand tu prends tes congés hors d'Alsace tu dis que tu vas en France…
·       Si tu demandes un sac-nylon au lieu d'un sachet en plastique au supermarché…
·       Si tu réponds « service ! » quand on te dit merci…
·       Si à la météo ils « veulent » du beau temps au lieu de prévoir du beau temps…
·       Si pour toi il commence à faire chaud à partir de 15 °C...
·       Si tu "n'oses" pas quand ta mère te l'interdit…
·       Si tu dis « Yèsses Gott » quand tu es surpris, ou « oyééhh » quand tu es déçu...
·       Si au moins un de tes amis s'appelle Meyer, Muller ou Schmidt / -tt...
·       Si tu « spritzes » du lave-vitre pour laver tes carreaux ou du liquide lave-glace pour ton pare-brise...
·       Si tu as déjà mangé des « knepfle »...
·       Si tu ne comprends pas pourquoi on te reproche de dire « ui » et pas « oui »...
·       Si tu roules ta « oiture » au garagiste au lieu de conduire ta voiture chez le garagiste...
·       Si tu connais la choucroute, le kouglopf, le raifort, les manele, les bredele, les lammele...
·       Si tu bois du 'schnaps' et non pas de l'eau de vie...
·       Si, pour dire de quelqu'un qu'il est fou, tu lui dis d'aller à Rouffach ou à Stephansfeld...
·       Si tu utilises un Foehn pour sécher tes cheveux...
·       Si tu vas à la kilbe et pas à la fête foraine
·       Si ta Mamema te fait des « schmutz »
·       Si tu prends un « Stück » et pas un morceau...
·       Si tu bois un « schlouk »...
·       Si tu as déjà traité une personne de "vieille quetsche"...
·       Si tu ne dis pas « moineau » mais « Spatz »...
·       Si, étant petit, tu devais mettre tes « schlappe » pour ne pas salir tes « soquettes »...
·       Si tu vas à la Stub et pas au salon
·       Si tu dis de quelqu'un de rondouillard qu'il a du « schpack »...
·       Si tu as une « Katz » et pas un chat...
·       Si tu ne dis pas « vite » mais « Hop-Hop »...
·       Si tu demandes aux gens « was esch? » ou si « ça geht? »...
·       Si tu « ratches » avec tes potes...
·       Si tu aimes manger des « Spritz »...
·       Si tu manges des « Schnackle » et pas des « pains aux raisins »...
·       Si t'es le seul à croire que le Racing gagnera un jour la Ligue des Champions
·       Si tu fais « stampfla » ton timbre au lieu de le faire oblitérer...
·       Si tu plonges ta tartine de Metwurscht dans le café au lait
·       Si tu mets du Maggi « Maghi » dans ta vinaigrette
·       Si toi tu as toujours le réflexe de commander de la Carola au restaurant
·       Si tu sais prononcer Krautergersheim, Souffelweyersheim, Niederschaeffolsheim ou encore Voegtlinshoffen... tu deviens Alsacien pour de bon ! »


Après lu cette liste, je me suis reconnues dans certains points puisque je « ferme » les lumières, je dis : « je viens avec », que je monte en haut et descends en bas, que je dis « service », « yesses Gott » ainsi que « Oyééhh », je bois du « schnapps » que je prends un « stück » et que je bois un « schlouk », je dis « Spatz » et « Schpack », que je dis « Hop-Hop » ainsi que « was esch » et « stampfla » et j’ai été capable de prononcer les quatre mots du dernier point. J’ai 15 points (sur 51) en commun avec les Alsaciens. J’ai pris des habitudes et des expressions suisses depuis près de six ans. Si vous m’entendiez parler, vous me diriez : « Isa, tu as un accent ! » Je vous réponds : « Oui, laissez-moi un peu de temps et je reprends l’accent québécois en moins de quelques heures… » Lorsque je suis dans une région quelconque, je prends facilement l'accent de la place et c'est pour moi une façon de m'adapter. Puis il faut croire que les accents s'attrapent!

Il faut aussi dire que l'Alsace est un mélange de trois pays réunis et dans cette liste j'ai différencié les points et ai su les attribuer au pays correspondant. A vous, maintenant, à faire de même


Après tout compte fait, je suis à 29 % Alsacienne (seulement et uniquement d'après cette liste), même si je n’habite pas l’Alsace et n’y suis pas originaire.

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
05.10.2010
Matin brumeux, journée brumeuse ! Ce matin, en partant avec le taxi, j’ai constaté que la voiture mystérieuse, pouf, disparut. Ni vu, ni connu, la voiture s’est en allée avec le deuxième message et les personnes en question n’auront pas vu le premier. (Das Auto ist verschwunden mit Menschen und Papier)
Tout le voisinage, enfin presque, aura tremblé autour de cette voiture. Personne ne saura à qui elle appartient à moins que Mrs de Fouines, ayant été assez percutante avec son deuxième message, l’ait intercepté et lui (ou leur) a bien fait comprendre que ce n’est pas un parking. Tant qu’à y être, elle aurait pu faire payer… Sur son deuxième message (Hier ist kein Parkplatz), Mrs de Fouines aurait pu laisser ses coordonnées. Mince ! J’aurai pu les écrire sur la feuille. Pourquoi je n’y ai pensé que maintenant ? Trop tard parce que je l’aurai bien fait, juste pour embêter Mrs de Fouines. Cette idée sera pour une prochaine fois, s’il y en a une bien sûr. Les idées coulent à flot et tourbillonnent dans mon cerveau. Du calme les idées, je vais vous utiliser quand l’heure sera venue.
Fin de l’épisode de la série Mystérieuse voiture. Plus l’occasion de faire une bêtise à Mrs de Fouines concernant cette voiture ! Si ! Il en reste une, mais hors de question de la faire.
A la prochaine bêtise ! Soyez sage, mais pas trop !

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau


Paysage © Isi Photographie
 
Sur Paris, sur Amsterdam, sur Lausanne, sur Québec, sur Halifax, …, la liste risque d’être longue juste pour dire que nous avons étés, sommes et seront dans cette ville. Que nous la visitons en tant que simple touriste ou habitant.
C’est en écoutant la radio, en ce samedi matin (09.10.2010) embrumé, un entretien avec un monsieur (dont je ne me souviens plus le nom) s’occupant au bon déroulement du site Internet Wikipédia (une grande encyclopédie en ligne dont les informations proviennent des internautes). L’expression « sur Toulouse », sortant de la bouche de l’interlocuteur, m’a interpellé et m’a fait sourire. Mettre « sur » juste avant chaque ville en voulant dire que nous sommes en place. Cette expression est SUR toutes les lèvres des Suisses romands voire même des voisins Français.
Drôlement bien dit non ? Nous pourrions faire une sorte de toit en toit puisque nous sommes « sur » une ville ou un village quelconque. Mais oui, vous savez comme le concept d’arbre en arbre et question de s’aérer les neurones en pleine nature. Adaptons ce concept en ville et faisons du toit en toit question de nourrir les neurones culturels ainsi que de découvrir la ville en hauteur. Je crains que les habitants des villes se sentent observer par les singes volants. A moins de l’adapter à une ville fantôme où les habitants absents des habitations. Etre « sur » les toits est comme « sur » la ville au sens propre du terme à moins d’avoir des ailes.

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Je crois que je me fais un film. Le coin de mon cerveau où l’imagination est en feu et est prêt à exploser de ma tête. Un coin en fusion où il fait beau s’imaginer les plus beaux bobards.
Après une journée de travail, presque deux heures passées dans l’eau ainsi qu’une séance de papotage chez tata Soso, voilà que je rentre chez moi les yeux bien petits. Je me rappelle que j’ai encore du linge à la buanderie, donc je vais le chercher avant de rentrer chez moi. Une fois tout décrocher et ranger, j’éteins la lumière de la buanderie et prendre ascension jusqu’à mon nid. Puis qui vois-je dévaler les escaliers avec deux beaux billets verts à la main ? Mr. De Fouines ! Nous échangeons un bonjour. Je coirs qu’il va les cacher je-ne-sais-où et tout de suite ma section imagination se mets en marche et j’ai un sourire en coin. Je prends mon ascension vers le premier palier des escaliers et prends le reste de mes affaires pour le dernier palier. Voilà que j’arrive aux deux avant dernières marches que Mrs de Fouines sort de son cocon pour rejoindre son tendre et cher époux à l’endroit où ils planquent leur trésor. Nous échangeons un bonjour.
Le plus drôle dans tout ça, c’est qu’ils ont toujours « l’air » surpris de me voir et qu’ils se croient tout seul dans cette maison. Mrs et Mr de Fouines croient que la maison leur appartient, mais ce n’est pas le cas puisqu’ils louent un appartement. C’est le même cas pour et ce n’est pas pour autant que cette maison m’appartienne. Puis, un soir j’ai même surpris une conversation dont je n’aurai pas du surprendre. Enfin, je crois. Ils se cherchent un appartement et pensent déménager. Je ne vous explique pas en détail, ce serait trop long.
C’est alors que Mrs de Fouines a rejoint son mec, soit au garage ou ailleurs. Ils sont allés cachés les billets vers dans une boîte. Je me demande ce qu’ils mijotent… Il faut que j’arrête de me poser des questions. Qu’ils le cachent leur trésor, ils ne pourront pas l’emporter dans leur tombe. S’ils le font, dans plusieurs millier d’années, lors de fouilles archéologiques, leur trésor sera exposé au musée et ne sera plus avec eux dans la tombe. A moins que je parte en mission pirate sur terre dès maintenant. Sachant que le soi-disant trésor est caché dans ma propre maison commence bien. Je ne suis en aucun cas certaine qu’il s’agit de celui dont j’ai besoin. Reste à voir puisque qui vivra verra !

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Hier, mercredi 06.10.2010, une tragique nouvelle fait trembler la musique suisse. Le chanteur et leader, Steve Lee, du groupe Gotthard est mort dans un accident de moto à Las Vegas aux Etats-Unis (voir article). La Suisse perd un des meilleurs chanteurs qu'elle ait connu.

La nouvelle se répand assez vite sur toutes les radios suisses alémaniques, romandes et tessinoises (par exemple DRS 3 qui en a beaucoup parlé) et au journal télévisé, un reportage lui a été dédié. Après le journal, une émission entière lui est consacrée et reprend les plus grands moments ainsi que son œuvre musicale au sein du groupe Gotthard. Le groupe perd sa voix exceptionnelle.

Les fans du groupe, dont tante Sue, sont en deuil. Tante Sue (même si ce n’est pas ma vraie tante, je la considère comme ma tante) est sous le choc et n’en revient pas de la triste nouvelle. Celle qui va au concert lorsque le groupe est de passage dans la région et a même pu le rencontré puisqu’elle a une photo, dont tante Sue est posée avec Steve Lee (affichée sur son « poteau photos »).

Toutes mes condoléances à la famille et aux ami(e)s de Steve Lee ainsi qu’aux membres du groupe Gotthard.

Voici la vidéo de la dernière apparition de Steve Lee à la télévision lors de l'élection de Miss Suisse le 25 septembre 2010 : http://www.youtube.com/watch?v=h1yzaTwHKp0

"Heaven" là où tu, SteveLee, reposes en paix : http://www.youtube.com/watch?v=QX2bLv4vios&feature=related

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau

Paysage © Isi Photographie
Ça y est ! La brume s’est officiellement installée dans la région des Trois Lacs (Seeland). Un autre signe que l’automne est bel et bien amorcé-
Les matinées automnales ne peuvent se passer de la brume dans la région du Seeland (Trois Lacs). Une brume intrigante et laisse le mystère planer d’une journée ensoleillé ou non. Ainsi elle poursuit son séjour en hiver pou complètement s’effacer au printemps.
Je vous souhaite un bel automne coloré.


Paysage © Isi Photographie

Voir les commentaires

1 2 > >>