Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Chroniques Pantoufles

Les Chroniques Pantoufles

Le blog d’Isi : les idées dictées du cerveau d’une brunette aux pensées blondes.

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

L'année 2011 se terminera dans quelques heures. Pour ma part je passe une soirée tranquille avec mon moi-même. Oui je passe la soirée seule et ne vous inquiétez pas c'est même voulu de ma part. Je fais de la popotes alors ça va bien. Je fais de la sauce pour des lasagnes en 2011 et en 2012, je fais les lasagnes et tout cela en regardant la télé.

Voici une revue bien originale de 2011 trouvée sur YOUTUBE :



Et ils avaient fait ceci avec les événements de 2010 :


BELLE ANNéE 2012!!!!!!!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Oui, c'est déjà la troisième note que je poste aujourd'hui... J'ai fait un rêve... J'ai fait un rêve d'insecte. Non pas un rêve d'inspecteur mais un rêve d'insecte. Des monstres en miniature.

L'un, à la langue en tirbouchon de tourbillon de la façon d'un caméléon, dit à l'autre :

- Donne moi ton truc qui pique!

- Mais ça va pas!?! dit l'autre en regardant l'un droit dans les yeux.

Le truc qui pique de l'autre se révèle à être le nez qui sert à tracer des lignes et à pousse la poussière de la terre.

"*%!?+&De qué sé ça!?!*%&/+" Je rêve à des insectes monstres miniature maintenant et ce à un 26 décembre vers 7h35... C'est un pipi de nuit qui m'a tiré du sommeil et m'a fait prendre conscience de ce bout de rêve de quelques secondes... Je l'ai noté parce que c'est bizarre comme rêve... Cela doit signifier d'arrêter de vouloir ce qu'on a pas et qu'on ne peut avoir. De se faire confiance en faisant avec ce que l'on a. C'est assez dur comme auto-analyse... Mais ça peut aussi vouloir dire que je dois plus m'affirmer  et de ne plus avoir peur de ce que je suis... Je crois que ça veut également dire les deux en même temps... Ce que je ne comprends pas... c'est le fait que ce soit des insectes... Probablement parce qu'ils sont petits mais puissants et qu'ils peuvent faire des ravages comme pas d'autre. Qu'ils déplacent des montagnes avec leur petitesse.  J'ai le don de faire des rêves bizarres.

Ce qui me revient aussi, c'est que je les regardais avec ma grosse face...

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Bonjour les Pantoufles!

Pour toutes celles et ceux qui en ont un, je vous souhaite un Joyeux Boxing Day! J'ai l'immense honneur de vous annoncer que ça n'existe pas cette journée de boxe ici... Déjà le 26 décembre et je suis contente que ce 25 décembre soit passé et il me semble d'y avoir déjà été et d'y être à nouveau l'année prochaine. Une chance qu'il n'y a qu'une journée comme ça par année et ça ne dure pas tous les jours...

Dis! Est-ce que cela te dit un dernier lundi en 2011? Voilà que nous y sommes! La dernière semaine de 2011! Une semaine de quatre jours de travail pour ensuite 3 jours de congé... Je dis que cela se prend bien! Eh oui, en Suisse, le 26 décembre est un jour férié et ce qui veut dire que les commerces, pas tous, sont fermés. Et c'est aussi le cas du 2 janvier. Ce qui veut dire que j'ai deux semaines de quatre jours... Pas facile la vie...

Je ne suis pas encore couchée... et je devrais... Je regarde l'écran avec de petits yeux qui ne demandent qu'à se reposer et me disent de m'étendre sur le lit sur lequel je suis assise en ce moment et où j'écris cette note...

Je me rends compte que cette année 2011 a été une année pleine de belles surprises et que cette dernière ne sera pas la moindre.

Passez un beau dernier lundi de 2011!

Bisous!

Isi

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Les Noël se suivent mais ne se ressemblent pas. Il me semble qu'à chaque année, je sens de moins en moins la magie de Noël. Il y a comme une ambiance manquante. Plus ça va, plus je me demande si j'ai envie de fêter cette fête. Pourtant, j'ai bien fêté cette fête hier (puisque nous sommes déjà le 26 aux petites heures du matin...) avec la famille. Nous avons bien mangé et ça été vraiment tranquille. L'ambiance était spéciale, il y avait un truc dont je ne pouvais pas décrire. Il manquait une certaine motivation de la part de tous, un je ne sais quoi. Ce Noël 2011 était vraiment spécial et je m'étais fait une joie d'être tous réuni. Cette soirée était spéciale que je ne peux pas décrire l'ambiance. Il y manquait un je ne sais quoi. Je crois que je commence à de moins en moins aimer Noël. Ne me demande pas pourquoi.

Je me demande si je ne vais pas faire la grève de la fête de Noël l'an prochain... Ce serait une idée! De ne pas aller à la fête de famille... Je sais que c'est méchant de ce que je raconte là... Juste faire la grève de la fête. Au début, lorsque je suis arrivée en Suisse, je trouvais ça cool de pouvoir faire la fête avec la famille et c'était tout nouveau pour moi. Voilà que huit Noël plus tard, je trouve qu'ils se suivent mais ne se ressemblent pas. Qu'il y a une certaine magie qui se perd. Cette fête n'est-elle pas faite pour être réuni et de passer un moment? Est-ce que cette année, la fête de Noël avait besoin d'avoir une ambiance spéciale pour pouvoir apprécier les prochains? Serait-ce juste moi qui aurait ce sentiment pourri d'avoir passé un agréable mauvais moment? Je vais faire enquête et sonder autour de moi pour savoir si j'étais la seule à éprouver ce sentiment.

Noël 2012? Je fais partiellement la grève et d'ici là, j'ai le temps de changer d'idée...!!!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau

Il était une fois un flocon de neige qui était en fermentation dans un nuage. Une mauvaise isolation de la membrane du nuage provoque une transformation de la goutte de pluie en flocon de neige. Le nuage a pour mission d’une livraison d’un milliard de million de flocons de neige pour l’occasion des fêtes de fin d’année. Et encore là ce n'est pas assez...

Sur la planète Terre, une prédiction météorologique annonce une grande dépression pour la fin d’année. Miss Météo explique que le flocon de neige est une déformation de la goutte d’eau. Elle annonce que la population des flocons organise un énorme marathon en direction de la planète terre pour le soir de Noël. L’énorme nuage arrivera à destination de sa livraison. Une explosion de flocons de neige aura lieu au-dessus de l’Antarctique. La saison des chutes de neige débutera au Pôle Nord et descendra dans les régions situées légèrement plus au sud. Une gigantesque ration de neige sans pollution planera dans l’atmosphère. L’éjection des flocons couvrira les gazons. En région, les étalons auront des frissons. Aucune évacuation ne sera permise sans une explication précise des notions de saison.

La migration des flocons blancs du le ciel vers le sol sera l’occasion de prendre la compagnie d’aviation d’Air. L’aération sera naturellement faite et la ventilation ne provoquera aucune pollution. C’est une hallucination des nouvelles générations pour l’isolation des poumons ce qui évitera la transmission de virus. Aucune radiation des piétons ne sera permise lors du marathon grâce au sermon du flocon lors de sa graduation. Une suspension générale et obligatoire de la pollution interplanétaire des transactions de mauvaises prédictions seront bannies. L’excitation des générations face à cette nouvelle provoquera une improvisation d’une manifestation de joie collective.

Donc, il ne faut pas cesser la climatisation naturelle des températures au risque d’une variation trop sévère du climat terrestre. Les flocons veulent faire de la figuration aux fêtes de fin d’année ainsi que pendant la prochaine saison hivernale.

Ces derniers jours, une addition de nuages entrèrent en collision et fondèrent en flocons. En montagne, les canons à neige ont cessé la circulation artificielle des flocons. Non ! Le ciel n’a aucune intention de faire tomber des melons au citron. Dehors. La climatisation naturelle commence  à faire défaut et peut causer la mauvaise coagulation de l’eau de certains étangs et lacs. C’est alors qu’un léger marathon entre gouttes de pluie et flocons de neige fera ovation à l’hydratation des sols terrestres.

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau









Coucou les Pantoufles!

Quelle joie de découvrir la première neige restante lorsque j'ai ouvert les volets ce matin. Je sentais le froid entrer lorsque j'ai ouvert la fenêtre ce matin. J'ai senti cette odeur de neige fraîche. Le soleil a fait une mince apparition dans la matinée pour ensuite disparaître derrière les nuages transportant la neige qui tomba tout au long de l'après-midi.

Cette neige me met vraiment dans l'ambiance de Noël et à une semaine avant la fête de Noël, il était temps.

J'ai fini la journée en belle compagnie autour d'une fondue au fromage chez les grands-parents Mimi et Ätti avec les tontons Sam et Hermann ainsi que la tata Sonja, Guisi, Laura et Luca.

Je vous souhaite une belle fin de soirée!

Isi


Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Avertissement : Ce texte ne se tient pas et n'est qu'un délire de mots formant des phrases et des paragraphes totalement incohérent. Ne venez pas me dire que je ne vous aurez pas averti.

Je m'emmerde! Je m'emmerde en herbe! Je gerbe de l'herbe. Pour ce proverbe superbe aucun verbe gerbe de ma main.

Je me renseigne en beigne pour une enseigne teigne. Je baigne la châtaigne dédaigne.

Je ne réveille pas l'abeille qui sommeille à merveille. Elle dort sur son oreille pour la corneille. Tout va à merveille lorsqu'elle se réveille, l'abeille se rend à Marseille.

Puis je vois un bolide solide où aucun liquide fluide fuit. De style morbide, une ride stupide s'installe sur l'hybride. Timide, je valide la ride acide. C'est alors que le bolide rigide se dirige vers la Floride.

Le seul combustible admissible, compatible et disponible est l'amour. Transmissible d'un être humain à un autre, l'amour est incompatible avec la haine. L'amour est un multiple du bonheur.

Je m'ennuie dans la nuit dont je fuis la truie qui me poursuit. Ayant réduit la truie en méchoui, sous la pluie je m'enfuis. Épanouie, je m'appuie contre l'arbre en parapluie. Toute ouïe, j'acquis le bruit traduit par la pluie. Je poursuis le circuit tracé sur le croquis. Un fruit est requis pour finir le biscuit cuit. Le bruit gratuit du biscuit cuit me conduit au puits. J'ai introduit le puits pour en boire l'eau de pluie.

L'envie m'envahit et créa une alchimie avec la sucrerie. Une boulimie de sucrerie de la boulangerie m'envoie à la brasserie. Mais quelle cochonnerie! La seule harmonie entre la boulangerie et la pâtisserie est la sucrerie. Cela cause forcément une épidémie de gâterie au sein de la gastronomie. La hiérarchie de l'idolâtrie de la sucrerie indifférencie l'insomnie. La jalousie se justifie au sujet de la gâterie. La modestie ne fait pas la monarchie et où le chocolat n'est qu'une moquerie. Quelle saloperie cette sucrerie qui n'est qu'une sorcellerie de supercheries. Une tromperie et une tuerie pour les diabètes. Cela sème franchement la zizanie... !

P.S. Je vous avais averti que le texte ne se suivait pas. Un délire de ma part... Sans commentaire de plus.

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Avertissement : Le titre n'a rien à voir avec le texte qui suit et est totalement hors-sujet. Ne viens surtout pas me dire que je ne t'aurai pas averti. C'est incohérent et incompréhensif... Si ce n'est que la poule qui roule en boule vers la foule pour faire des rimes en "oule"...

Je te souhaite la bienvenue dans le mois de la boule! Oui décembre est le mois de la boule. Je sais, ça fait onze jours que décembre est commencé et je vois des boules partout. Bien oui les boules et non pas "avoir les boules" pour "avoir les jetons" représentant et signifiant la peur.

Tu connais les boules? C'est la question que je me posais juste pour écrire des niaiseries, des conneries et d'en rire. Puisque nous sommes dans la période de l'année où l'on voit des boules toute l'année! Hein! Elle ne fonctionne pas cette phrase et elle est un magnifique lapsus écrit de ma part. Donc je disais que nous sommes à une période où la boule est à l'honneur tout le dernier mois de l'an. Me concernant, décembre est le mois des boules! Ah la période des fêtes de fin d'année et elle revient chaque an. Toutes sortes de boules font leur passage dont les boules de neige, les boules que nous accrochons au sapins de Noël, les boules de chocolats (celles envelopper de papier rouge de chez Lindor avec le fondant à l'intérieur... ah quel délice! Juste magnifique en bouche, une pure merveille pour mes papilles! STOP! J'en ai même pas sous la main) et les boules tout court. La poupoule roucoule sous toutes ses sphères multicolores et multidisciplinaire.

Je travaille encore une semaine et après je serai en congé pour une belle semaine. Je vais tester quelques recette à faire pour le temps des fêtes surtout à base de poulet. Des filets de poulets marinés dans du miel et du curry accompagné d'un risotto au choix. Un émincé de poulet également mariné dans du miel, de l'épice de volaille et curry, en cuisant l'émincé ajouter de la crème fraîche ainsi qu'une salade de fruit et tout ça accompagné d'un riz ou de pâtes. Un poulet entier au miel, orange, citron et ananas et je ne sais pas ce quoi je vais accompagner ce poulet... Je verrai en magasin lorsque je ferrai mes commissions. Je "feel" poulet pour les fêtes de fin d'année. Puis du bon chocolat, à consommer avec modération, comme dessert c'est excellent! Je ne sais pas pourquoi je vous ai parlé de ce que je vais cuisiner dans la semaine juste avant de Noël quand j'ai comme sujet des boules. Probablement parce que le poulet a certaines rondeurs. 

Je ne sais pas, mais je ne me sens pas encore totalement dans le temps des fêtes et ça viendra. Pourtant nous sommes au mois de décembre, les grandes gares des villes sont décorées "ambiance Noël". Les marchés ont également fait leur apparition en répendant la magie. Des boules sphériques multicolores sont partout comme ça nos globes oculaires ne se déformeront pas à force de les regarder.

Cette histoire de boule que je viens de vous raconter ne tient pas debout. Si ce n'est que la poule picore la semoule puisqu'elle est totalement tourneboule. Elle se défoule dans un nid-de-poule. En enfilant sa coule, la poule chamboule la banque car il n'y a pas foule. Elle traboule vers les escaliers où elle déboule jusqu'à ce qu'elle croule. Depuis cet incident, le temps s'écoule en joule.

La poule roule en boule vers la foule!
Complètement maboule c'te poule!
La pauvre elle va se faire manger durant les fêtes de fin d'année...

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Quatre hommes. Quatre frères d'une tribu de neuf. Quatre individus à l'apparence particulière sur scène puisque leurs costumes ont été confectionnés par leur maman. Quatre musiciens au style folk rock mettent systématiquement un sourire sur le visage des gens. Musicalement comparé au Beattles ou encore au Beach Boys, les frères Buchli ont composé intégralement leur premier opus "Up in the Sky".

Braderie Biennoise 2011
2 juillet 2011
Depuis que j'ai découvert 77 Bombay Street, un samedi soir, à la Braderie Biennoise, je ne peux m'empêcher d'écouter leur musique en boucle au point d'énerver les voisins. Leur musique est contagieuse, entraînante et répand la belle humeur dans la place. Je sais que ce n'est pas comparable, mais la Suisse a trouvé ses "Beattles" du 21ième siècle.

J'ai été à un concert de 77 Bombay Street le 8 octobre 2011. Je suis sortie de ce concert souriante et contente d'avoir pu oublier les soucis quotidien. J'ai passé un superbe moment. Ces gars sont de vraies bêtes de scène. Ils sont généreux et donnent de l'énergie pour quelques mois. Le lendemain du concert, j'étais mentalement encore dans la salle tout en fredonnant leurs chansons. C'est de la musique à avoir chez soi!




Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Oui j'adore laisser sécher ma vaisselle! Non je n'ai pas de lave-vaisselle de dernier cri ni un modèle hyper ancien sur le point de me lâcher...! Je lave la vaisselle à la manière de l'âge de pierre avec de l'eau, la vaisselle et la seule et unique chose de moderne : je nomme le savon liquide de vaisselle à prix "discount"! Je m'applaudis pour ce petit brin de modernisme de ma part dans tout l'art de laver la vaisselle à la main!!!

Oui je laisse sécher ma vaisselle durant plusieurs heures. Pourquoi? Pour éviter de mouiller mon linge de vaisselle et dont je devrai par la suite le faire sécher lui. Puis quand je voudrai me sécher les mains qui est-ce qui sera tout mouiller? Le fameux linge de vaisselle avec qui j'aurai essuyé la vaisselle avant même mes mains. SCANDALE! Alors que j'ai déjà sorti deux, voire parfois trois, linges de vaisselles et parce qu'ils sont mouillés par l'eau  et que j'étends dans la cuisine de mon appartement pour qu'ils sèchent à leur tour. Alors pourquoi faire compliquer quand je peux faire simple. Je laisse tout simplement sécher ma vaisselle et je pourrai directement la ranger par la suite. Oui ce n'est pas rangé tout de suite. Oui ça ne peut ne pas faire chic dans la cuisine de la vaisselle qui sèche. Et alors, je m'en fous ça ne me dérange pas. Si cela dérange une personne qui n'habite pas avec moi, je t'envoie sur ton bol de toilette. Je suis certaine que tu auras de belles minutes de méditation en faisant un beau "popo", dans le bol et non dans ta culotte...! Je ne veux pas transformer ma cuisine en salle de séchage de linge de vaisselle quand même. Pas question et elle est trop petite pour ça. (On dirait que je parle de ma cuisine comme si je parle d'une enfant...)

Oui! J'ADORE laisser sécher ma vaisselle dans le porte-vaisselle de dernier cri. Oui tu sais le porte-vaisselle qui tient les assiettes, soi-disant, droites et quelques minutes tu entends qu'elles s'inclinent en bruitant. Le porte-vaisselle mettant en valeur ta vaisselle et en laissant s'égoutter et évaporer l'eau. Donc pas surprise si je veux me sécher les mains sur un linge de vaisselle. Et non je n'ai pas un linge exprès pour les mains dans ma cuisine pour celles et ceux qui en ont un exprès. Je ne suis pas aussi pointilleuse sur les linges de vaisselle à tel point de les étiquetés pour savoir lequel utiliser au bon moment.

Je t'entends penser derrière ton ordinateur et que tu me traites intérieurement de "fofolle"! Alors je te laisse penser... Puis je suis certaine que je ne suis pas la seule dans cette situation. Je te dis que tu penses fort en s'il te plaît parce que j'ai écrit ceci avant tu ne le lises...

Voir les commentaires

1 2 > >>