Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Chroniques Pantoufles

Les Chroniques Pantoufles

Le blog d’Isi : les idées dictées du cerveau d’une brunette aux pensées blondes.

Publié le par Isa Gareau
Das Grosse Schweizer Talent est l'équivalent de la France a un Incroyable Talent, Britain's got Talent, America's got Talent ou encore Canada's got Talent mais Suisse. La première émission des auditions a eu lieu de ce soir et c'était vraiment incroyable. De belles découvertes comme de mauvaises.

J'ai ri, presque pleuré et ai eu des frissons à certains moments. J'ai préféré écouter cette émission aux NRJ Music Awards qui ont eu lieu en même temps sur une chaîne française. Je dois dire que c'est une des rares émissions de la télévision suisse que j'écoute et ce en suisse allemand. Ce que je trouve à intéressant à cet émission, c'est que l'on découvre des talents. Oui je sais c'est clichés mais ce genre d'émission qui permet de dévoiler certains artistes qui n'ont pas les moyens et permettent à ceux-ci de ce donner les moyens.

La prochaine émission aura lieu un mercredi soir où j'ai la gym donc je vais la manquer. mais je vais me reprendre samedi soir prochain. Au pire, j'irai regarder sur "You Tube" pour l'émission que je manquerai mercredi...

Voici mes favoris de ce soir (désolé les vidéos sont en dialecte suisse-allemand) :









Les vidéos ont été mis aléatoirement. Il y a beaucoup de talent et c'est dont je voulais vous faire découvrir ce soir. C'est juste incroyable! Magnifique! J'adore


Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Êtes-vous prêt pour un peu de gymnastique pour les yeux? Juste question de vérifier si vous avez un excellent sens de l'observation... Il est fort probable que vous ayez déjà reçu un mail en ayant comme titre "La Gym pour les Yeux" ou quelque chose dans ce genre... Attention... prêt... PARTEZ!!!!!!


REGARDE LE JEU CI-DESSOUS ET TU SAURAS SI TU AS DE BONS YEUX.



Peux-tu trouver les 2 lettres B si dessous



RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRBRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRBRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR



Une fois que tu auras trouvé les b Trouve le 1



IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII1IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII



Une fois le 1 trouvé. Trouve le 6



99999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999996999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999999



Une fois le 6 trouvé.... Trouve le N (C'est difficile!)



MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMNMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM



Une fois le N trouvé... Trouve le Q..



OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOQOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO



Trouve le C :

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

OOCOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO



Une fois que tu as trouve le 6, trouve le 8 :

A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§

A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§

A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§

A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§

A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A§A8A§A§A§A§A§A§



Une fois que tu as trouve le 8, trouve le i :

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

!!!!!!!!!!!!!!!!i!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



Apres avoir trouvé le i, trouve le a :

ååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååååa¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥A¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã¥Ã


P.S. Rien ne vous empêche d'aller faire un tour chez votre opticien...

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Cette histoire du petit Thomas ayant une intelligence hors du commun a fait le tour des boîtes de courriels francophones en tant que "chaîne de lettre" sans en être vraiment une. Je qualifie cette histoire en tant que blague moraliste ayant une connaissance culturelle extraordinaire. Je sais que vous l'aurez probablement lu, mais je ne m'en lasse pas de relire l'histoire du petit Thomas à l'intelligence surdouée!

 
Le petit Thomas, élève d'une classe élémentaire, demanda à sa maîtresse s'il pouvait lui parler après les cours. Elle accepte. Le moment venu :
La Maîtresse : Alors, que veux-tu me dire, Thomas ?
Thomas : Je pense être trop intelligent que pour rester dans cette classe, je m'embête ! Je voudrais passer directement au secondaire.
Sur ce, le directeur de l'école informé, demande à Thomas s'il veut bien passer des tests pour prouver sa capacité. Thomas accepta sans hésiter et le directeur commence le test.
Le Directeur : Voyons voir Thomas, combien font 3 X 4 ?
Thomas : Douze, Monsieur le Directeur !
Le Directeur : Et 6 X 6 ?
Thomas : Trente six, Monsieur !
Le Directeur : Quelle est la Capitale du Japon ?
Thomas : Tokyo, Monsieur !
Le test continue pendant une demi-heure, Thomas ne commet aucune erreur ! Le directeur satisfait, décida alors d'arrêter le test - mais la maîtresse demanda si à son tour, elle pouvait aussi poser quelques questions à Thomas. Tous deux acceptent, et elle commença.
La Maîtresse : Bien, Thomas ! Dis-moi, la vache en a 4 et moi j'en ai 2 de quoi s'agit-il ?
Thomas : Les jambes, Madame !
La Maîtresse : Correct ! dit la maîtresse. Et... qu'est-ce qu'on trouve dans tes pantalons et pas dans les miens ?
Le directeur s'étonne de la question...
Thomas : Les poches, Madame !
La Maîtresse : Bien, Thomas ! Qu'est-ce que les hommes et les femmes ont en plein milieu et qui es en double ?
Le directeur se prépare à intervenir lorsque Thomas répond :
Thomas : Les deux 'M', Madame !
La Maîtresse : Où est-ce que les femmes ont les poils les plus frisés ?
Thomas : En Afrique, Madame ! répond le gamin sans hésiter.
La Maîtresse : Qu'est-ce qui est mou mais qui, entre les mains d'une femme, devient dur?
Le directeur ouvre grands les yeux - au même moment, Thomas répondit :
Thomas : Le vernis à ongles, Madame !
La Maîtresse : Qu'est-ce que vous les hommes et nous les femmes, avons au milieu des jambes ?
Thomas : Les genoux, Madame !
La Maîtresse : Bien. Et qu'est-ce qu'une femme mariée a de plus large qu'une femme célibataire ?
Le directeur n'en croit pas ses oreilles !
Thomas : Le lit, Madame.
La Maîtresse : Quelle est la partie de mon corps qui est souvent la plus humide ?
Thomas : Votre langue, Madame !
La Maîtresse : Quel mot commençant par la lettre « c », désigne quelque chose qui peut être humide ou sec et que les hommes aiment regarder ?
Thomas : Le ciel ! Affirme Thomas.
Le directeur soufflant, transpirant comme un sauvage, décida de mettre fin au test et s'exclama : "Ce n'est pas au secondaire que je vais t'envoyer, mais directement à l'université ! Même moi, j'aurais complètement raté ce test... "
Morale de l'histoire : C'est avec l'âge que l'on devient pervers !

P.S. Oui, je fais un tri dans mes courriels en cet après-midi grisonnant et pluvieux! Tant qu'à faire partager les histoires qui font sourire!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Vous vous demandez comment lutter efficacement contre la grippe et que vous ne savez pas comment faire? Juste à suivre les conseils de mail que j'ai reçu :

Pour lutter contre la grippe

Il faut construire votre système immunitaire



1èresolution : Le vaccin (Efficace à condition que celui-ci corresponde au virus)

2ièmesolution : Beaucoup plus agréable et efficace contre tous les virus.



Exemple de la solution 2



-       Marcher au moins une demi-heure par jour

-       Prendre l’air

-       Éliminer le stress

-       Consommer des fruits ou jus de fruits (vitamines)

-       Activer votre circulation sanguine

-       Boire une infusion tonifiante aux herbes aromatiques après les repas

-       Prenez dz repos réparateur



Mise en application de la solution 2



1.     Je me promène jusqu’au bistro (je marche)

2.    Je m’installe à la terrasse (je prends l’air)

3.    Je contemple le galbe de la serveuse (j’élimine le stress)

4.    Je commande un verre de blanc puis un deuxième (j’absorbe les vitamines)

5.    Je prends le menu du jour arrosé d’une bouteille de Bordeaux (j’active ma circulation=

6.    Je termine le repas par un grog un rhum (infusion tonifiante)

7.    Je fume un joint (je respire des herbes aromatiques)

8.     Je rentre chez moi et je m’endors sur le canapé (repos réparateur=



Comme disait ma grand-mère : Un p’tit coup dans l’nez vaut mieux qu’une piqûre dans l’cul.

 Je vous souhaite une bonne fin de journée!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Livre : Autobiographie d'une Courgette
Auteur : Gilles Paris
Éditions : Plon, 2002
Éditions format de poche : J'ai lu
Nombre de pages : 254

Résumé : " "Elle ressemble à une poupée de chiffon toute molle et ses yeux sont grands ouverts. Je pense aux films policiers où des tas de femmes se font tuer et après elles ressemblent à un tas de chiffons toutes molles et je me dis "c'est ça, j'ai tué maman"."
Ainsi commence l'aventure d'Icare, alias Courgette, un petit garçon de neuf ans qui tue accidentellement sa mère alcoolique d'un coup de revolver. Paradoxalement, la vie s'ouvre à lui après cette tragédie, et peut-être même un peu grâce à elle. Placé dans un foyer, il pose avec une naïveté touchante son regard d'enfant sur un monde qu'il découvre et qui ne l'effraie pas. De forts liens d'amitié se créent entre lui et ses camarades. Et puis, il tombe amoureux de Camille..."

Ma critique : J'ai aimé ce livre. Il se lit bien. L'auteur, Gilles Paris, se met dans la peau d'Icare, surnommé Courgette, un gamin de neuf ans et parle au "je". Courgette est un personnage naïf et a du mal à comprendre les expressions imagées utilisées dans des situations plutôt dramatique. C'est ce côté innocent qui rend les situations tragiques moins tristes voire drôles. Cette histoire raconte la situation où se trouvent certains enfants de cette société et qu'ils essaient de s'en sortir du mieux qu'ils peuvent. Autobiographie d'une Courgette se lit bien et vous met un sourire au visage. Voici quelques phrases cultes du livre qui m'ont interpellé :
  • "J'étais trop petit quand mon papa est parti, mais je vois pas pourquoi il aurait emmené une poule au voisin pour faire le tour du monde avec."
  • "Apprendre par coeur c'est  pas pour moi et je vois pas ce que le coeur vient faire dans tout ça."
  • "Le Froid ça conserve l'herbe et les fleurs comme un congélateur."
  • "Les rides, c'est rien qu'une boîte à questions pas posées qui s'est remplie avec le temps qui s'en va."

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

J'espère que vous passez une belle soirée jusqu'à présent! Pour ma part, je suis rentrée il y a une quinzaine de minutes... juste le temps que de fermer les rideaux et les volets, d'allumer l'ordinateur et de me mettre en pyjama tout en étant assise sur la toilette pour cause d'une envie extrêmement urgente... Moi qui croyait réussir, avant aujourd'hui, pouvoir rentrer avant 22h00 toute une semaine complète... ce n'était que le fruit de mon imagination. Il est présentement 22h21!

J'ai bien tendu les oreilles lorsque j'ai entendu de la bouche de Lulu (le surnom du petit garçon dont je m'occupe et qui aura trois ans en mars) me dire : "Tu as mis de la pluie partout", tout en pointant les gouttelettes de sueur sur mon front lorsque je le changeais de couche. Je l'ai bien évidemment fait répété et cette phrase m'a faite sourire. Je lui ai expliqué que c'était de la sueur et non de la pluie, mais Lulu a insisté sur la pluie. Nous venions de rentrer de la garderie, puisque les jeudis je vais le chercher à la garderie, après avoir grimpé une bonne vingtaine de marcher pour éviter une côte abrupte ainsi que une autre vingtaine de marche pour grimper au deuxième étage pour rentrer à l'appartement provisoire jusqu'à fin janvier... J'avais chaud et sué et c'est pour cette raison que j'avais quelques gouttelettes de sueur sur mon front que Lulu a pris pour de la pluie. J'ai mis Lulu à la sieste et cette phrase : "Tu as mis de la pluie partout!" m'a trottée dans la tête toute l'après-midi ainsi que la soirée. Je me suis mise à imaginer toute sorte de trucs pour en faire un scénario de film bizarroïde... Et pourtant il n'a pas plu, mais il c'était assez gris aujourd'hui dans la région lausannoise.

Par contre son idée n'est pas fausse, ma sueur est comme un effet d'évaporation d'eau de mon corps lorsqu'il a trop chaud. Cette évacuation d'eau doit se faire à quelque part et pour moi, cette "pluie" s'évacue de temps à autre par le front... Je sais je suis bizarre mais je suis faite ainsi. Donc je pourrai arroser les plantes ou les terres trop sèches. Vous voyez l'image ou pas??? Avec des gouttes de pluie sortant de mon front. Je devrai me pencher mon haut du corps à avoir le dos rond pour ne pas me mouiller à chaque fois que j'ai une bouffée de chaleur ou après une activité physique intensive. A me sentir grand-mère (désolée pour les personnes d'âge mûr marchant le dos rond) avant le temps. Non mais...

Je vais faire gaffe à l'avenir à ne pas mettre de la pluie partout... et pourtant je n'ai pas sué tant que ça à ce que ça dégouline quand même... Ah les gamins! J'adore leur imagination et je me demande ce que je ferai sans celle-ci... Je m'emmerderai grave sans l'imagination, ça s'est garantie à vie!

Je vous souhaite une belle fin de soirée parce que pour ma part, je vais aller dormir pour être en forme demain. Je dois me lever tôt et une grosse journée m'attend, mais ça va bien aller.

Faites de beaux rêves! Je vais en faire de même en espérant que je ne rêve pas d' "Alice aux pays des merveilles"... surtout la scène où elle est dans une pièce et qu'elle tente de rattraper le lapin, qui est très très très très en retard, avec sa montre et que pour le rattraper il faut qu'elle passe par une porte parlante. Pour finir, Alice est devenue immense dans cette pièce après avoir goûté un bonbon dans une boîte où il était écrit "mange-moi" dessus pour pouvoir récupérer la clé sur la table puisqu'elle était devenue trop petite après avoir bu dans une bouteille où il était écrit "buvez-moi". Vous voyez maintenant la scène où elle est trop grande et qu'elle a même mis le pied sur le nez (la poignée) de la porte et qu'Alice se met à pleurer? Il y a des grosses gouttes de pluie qui tombent de ses yeux à en inonder la pièce. C'est alors qu'elle reprend la bouteille et qu'elle boit. Alice tombe dans la bouteille et elle réussit enfin à traverses la porte par le trou de la serrure. Et vous connaissez la suite...

Belle nuitée les Pantoufles!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
J'ai reçu cette blague depuis un moment par courriel et je n'en suis pas l'auteur.
Je veux simplement la faire partager pour un sourire sur votre visage.



Un camionneur s'arrête à un feu rouge, une blonde le rattrape.
Elle sort de son auto en courant vers le camion et frappe sur la porte.
Le camionneur descend sa vitre et elle lui dit : "Bonjour, mon nom est
Lyne et je veux vous dire que vous perdez votre cargaison."


Le camionneur l'ignore et continue sa route.

Quand le camion s'arrête à un autre feu rouge, elle le rattrape encore
une fois. Elle descend en courant de son auto et court au camion.

Elle frappe sur la porte. Le camionneur redescend encore une
fois sa vitre. Elle lui dit comme si elle ne lui avait jamais parlé
"Bonjour, je suis Lyne et je veux vous dire que vous perdez votre
cargaison."

Branlant la tête, le camionneur l'ignore encore une fois et continue sa
route.

Au feu rouge suivant, il s'arrête mais cette fois-ci il se
dépêche, sort de son camion et court à l'auto de la blonde. Il frappe sur
sa vitre qu'elle descend et il lui dit, exaspéré :

"Bonjour, je suis Michel, c'est l'hiver au Québec et je conduis un
CAMION DE SEL, Tabarnac!"

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

J'espère que vous allez bien en ce dimanche soir! Comme après chaque dimanche, le lundi qui est signe de début de semaine et pour la plupart d'entre nous, un retour au travail après une fin de semaine de deux jours. Le train train quotidien continue et reprend son rituel habituel.

Chaque dimanche, je me dis que demain c'est lundi. Lundi dit : début d'une autre semaine. Une semaine suivant une autre et ainsi de suite. Je me dis que demain c'est lundi et que le temps passe. Je repense à cela parce que je m'emmerde et je pense. Je pense d'écrire sur ce sujet et que je ne sais pas trop de ce que je vais écrire... Je vais écrire et j'écris que des bêtises. Je ne sais pas ce que j'écris et alors j'écris sur le temps qui passe parce que le temps passe. Dimanche se transforme en dix manches et ne veux pas nécessairement dire que je vais parler de dix choses/machins/trucs différents. Je sais que je l'ai probablement dit dans une précédente note, mais j'aime me répéter de temps à autre. Juste pour le plaisir de me répéter et de faire "chier" quelques lectrices et lecteurs. Je vous vois derrière l'écran, que vous soyez seul ou pas, et vous venez de réagir à ma précédente phrase... Vous pouvez réagir comme vous voulez, je ne suis pas dans votre cerveau... Je sais que c'est spontané et que c'est bien ainsi.

Quand je ne sais pas quoi écrire j'écris n'importe quoi parce que dans ces moments-là, je suis d'un ennui pas possible et que chaque lecteur ne m'ait cliqué à coup de clic de souris (ahhhhh au secours mes lectrices et mes lecteurs ont une souris sur leur bureau à côté de leur ordinateur (portable ou non) ...) pour passer à un autre blogue ou sur une flèche représentant "Précédent"! Pour cause et je vous donne raison. Ce texte est d'un ennui incroyable. Je pourrai encore continuer longtemps comme ça parce que j'aime bien raconter un grand n'importe quoi pour que cela devienne rapidement d'un ennui extrême.

Je termine ce texte en vous souhaite une belle fin de soirée et une très belle nuit pleine de beaux rêves (pour toutes celles et tous ceux qui ne travaillent pas bien sûr).

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

J'espère que vous avez passé une belle journée! Ici, c'était la grisaille toute la journée jusqu'à vers 15 heures à Belmont-sur-Lausanne. Puis le soleil a fait son apparition et a laissé un mer de nuage sur le lac Léman. J'aurai vraiment cru que le lac mijotait à feu très doux et laissait s'échapper quelques évaporations chaleureuses. C'était vraiment fascinant à regarder et c'était la première fois que je voyais quelque chose de ce genre. C'était vraiment magnifique.  Une mer de nuages...

Pour cause que ce fût bizarre... nous sommes un vendredi 13. Peut-être que le lac Léman nous mijote quelque chose de vraiment particulier mais que seul l'avenir nous le dira... Ce serait drôlement inquiètant si cela s'avère vrai. J'ai comme l'impression qu'il se passera quelque chose de spécial sur le lac Léman en cette année 2012 mais je ne peux pas vous dire quoi. Qui vivra... verra n'est-ce pas?

Je suis même allée prendre une petite marche et profiter de la vue en compagnie du petit garçon dont je m'occupe durant la journée à Belmont-sur-Lausanne. Avec ce soleil et l'air frais, certe de la ville, m'a juste fait du bien et m'a motivée pour les dernières heures restantes de travail.

Bien sûr que j'ai pris quelques photos... Les voicis :















Je vous souhaite une belle fin de journée!
Beau restant de vendredi 13 puisqu'ici dans moins 
d'une dizaine de minutes cette journée sera définitivement du passé.
P.S. Veuillez respecter les droits d'auteur photographique.
Merci de votre compréhension!

Joyeux Vendredi 13!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Belle soirée!




Voir les commentaires

1 2 > >>