Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Chroniques Pantoufles

Les Chroniques Pantoufles

Le blog d’Isi : les idées dictées du cerveau d’une brunette aux pensées blondes.

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles,

Je suis fatiguée et à sept minutes avant minuit, je me dis que je serai capable d'écrire une note et de la poster avant demain mais je crains fort de ne pas y arriver. Mes doigts pianotent sur ce clavier et je me demande de ce que je pourrai encore écrire.
Je suis fatiguée et je ne pouvais m'empêcher de venir faire un tour sur blogger et de lire les nouvelles notes des blogs dont je suis membre dans blogger. Je suis assez fatiguée que je pourrai m'endormir en cinq minutes, mais je tiens à écrire cette note. Je sais, je suis têtue et je tiens à écrire cette note puis la publier avant minuit. Il me reste moins de quatre minutes chrono à ce mardi 27 mars 2012 et sinon tant pis ce sera mercredi aux premières minutes...
Trois minutes... J'ai la chance d'avoir congé demain et je peux faire la grasse matinée un mercredi matin.

Il est minuit déjà et voilà que je rajoute du texte à cette note dont j'ai publié vers 23h59! J'ai donc réussi à moitié mon pari de finir cette note avant minuit. Mais au moins, elle n'a pas été publiée un mercredi. Je sais, présentement je raconte du grand n'importe quoi!

Je suis fatiguée et je trouve que le printemps a un AIR d'été! Seulement l'AIR du printemps sens l'été et rien d'autre. Je crois même que l'on a sauté l'étape du printemps et pourtant aucune feuille verte n'est aux branches des arbres. Par contre les bourgeons bourgeonnent plus que jamais. Les jonquilles et autre fleurs printanières font leur apparition donc c'est la preuve formelle qu'il y a quand même un printemps. Un printemps plus chaleureux et lumineux que d'habitude qu'il fait croire que l'été s'est invité avant le temps. A faire croire à tout l'écosystème que cet intrus qu'est l'été qu'il devra quand même attendre son tour puisque le mois d'avril joue souvent des tours. En allemand, l'on dit : "April, April, macht was er will!" Ce qui veut dire en français : "Avril, Avril, il fera ce qu'il voudra!" Je sais, cela sonne bizarre, mais c'est ce que ça veut dire. Donc, chaque saison a sa place malgré que Dame Nature aime jouer des tours pour mélanger toutes les espèces vivantes, sans exception, de cette merveilleuse planète qu'est la Terre.

Ici, en Suisse, les producteurs maraîchers ont déjà commencé à semer les premières salades et d'ici environ trois semaines, nous aurons droits aux premières salades de la régions. Miam! Miam! Les premières laitues!!!! Je salive déjà d'avance rien qu'à l'idée d'en manger et tout ça accompagner d'une bonne vinaigrette à la manière de grand-mère bien sûr. La recette de la vinaigrette reste dans la famille, désolée...

Donc, je suis fatiguée et j'aurai modifié ainsi qu'ajouter deux photos à cette note une quinzaine de minutes après minuit. Pfffff, c'est du moi tout craché! Mais qui peut dire pouvoir faire la grasse matinée un mercredi matin en pleine semaine de travail hein???

Je suis fatiguée et je vous souhaite une superbe de belle nuitée en faisant de beaux rêves.

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Je vous écris cette note sous un air "Lucky" en cette journée printannière avec le soleil brillant dans un ciel bleu et quelques nuages ici et là.

Je veux vous parler de Bastian Baker. C'est une découverte que j'ai faite depuis quelques temps et c'est une pure merveille. J'adore! Avec le printemps qui arrive, son premier opus "Tomorrow may not be better" est un régal. C'est à l'écouter et mettre sur "repeat"!
Je vous recommande ce nouveau venu sur la scène musicale suisse et je suis convaincue que Bastian Baker fera longtemps parler de lui. C'est tout le mal que je lui souhaite.

"Lucky" - Bastian Backer

"I'd sing for you" - Bastian Baker

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles,

Purée de dents de fées! Quelle idée de devoir changer d'heure à l'arrivée du printemps et de déjà la mettre à l'heure d'été?
Il me semble que l'on se réveille à peine et les rayons rayonnent plus longtemps le soir. Puis avancer d'une heure pour me réveiller d'avantage et de me sortir de ma tanière où j'étais en semi-hibernation. Croquettes de cacahuètes!
Voilà que la nuit dernière, l'heure supplémentaire qui m'a été mise en octobre 2011 m'a été enlevée sans même me demander mon avis. De rajouter des heures à une journée, je veux bien moi, mais de là à en enlever une NON! NON! Pas question!
D'un autre côté, je me dis que si l'on m'en a rajouté un, c'est normal que l'on m'en enlève une parce que sinon ce ne serait pas logique. C'est la seule excuse logique que je vois.

Purée de dents de fées et croquettes de cacahuètes, je me dis que le printemps me sors de ma tanière en me donnant un coup de pied en m'enlevant cette heure qui, étrangement, s'appelle Été. Pfff! Je vais profiter du printemps avant que la grosse chaleur des mois d'été n'arrive. En tout cas, ça va être beau lundi matin...
Bon printemps les gens!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles,

Comme promis, voici maintenant mes préférés de la finale de la deuxième édition des Incroyables Talents Suisses. Je ne mets que mes préférés de la soirée et ce sont des incroyables talents. Ils parlent en suisse-allemand.

Urs Rudin
Le Marchand de Sable Suisse
(Il a fini 5ième)

Duo Ying Ling
(Elles ont fini 6ième)

Drums2Streets
(Ils ont fini 2ième)

L'Afrique du Sud avait (et a) les vuvuzelas
à la Coupe du Monde de Soccer en 2010. Nous
en Suisse, nous avons les "poubelles" tambours!!!
Des plans pour que ça envahisse les stades en
Suisse dans les prochains matchs de "foot"...

Special Elements
J'ai adoré ce qu'ils ont fait!
(Ils ont fini 4ième)

Melissa Sanchez
(Elle a fini 3ième)
 Et la gagnante ou le gagnant est :
 Eliane Müller


Là vous allez me dire qu'elle n'était pas dans mes favorites? Oui c'est vrai et ce n'est pas qu'elle n'a pas bien performé c'est que j'ai préféré les autres et je ne la voyais pas grande gagnante de l'émission. Voici le vidéo où tous les finalistes figurent et où vous pourrez faire votre propre opinion et avoir vos propres favoris. L'émission est en suisse allemand mais cela n'empêche personne de regarder. L'émission a été présenté par Anna Meyer et Sven Epiney. Voici le lien pour l'émission (juste à cliquer sur le mot émission).

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau






28 FéVRIER 2012

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau







27 FéVRIER 2012

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Voici les finalistes qui se sont disputés la place ce soir. Je vais mettre les vidéos des demis-finales qui leur ont permis d'être en finale ce soir. Je vous dirai qui a gagné dans un autre billet où je mettrai mes préférés de cette finale du 17 mars 2012. Je vous souhaite un beau visionnage!

Urs Rudin
Le marchand de sable suisse
(Un de mes favoris)

Special Elements
(Ils font partis de mes favoris)

Eliane Müller

Andrea Sutter

Duo Yingling
(Elles font parti de mes favoris)

Melissa Sanchez-Lehmann
(Une de mes favoris)

Drumms2streets
Celui qui ouvre le bal s'est cassé la clavicule droite
et participe quand même au show! Incroyable!
(Un de mes favoris)

Fabrizio Sassi


Luca Tarqua

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Livre : L'escapade sans retour de Sophie Parent
Auteur : Mylène Gilbert-Dumas
Editions : VLB Editeur
Nombre de pages : 345

Résumé : "Sophie Parent n'avait rien d'une aventurière. Installée depuis des années dans le confort de sa banlieue, elle s'était laissé porter par la vague tranquille de son quotidien. Elle respectait l'ordre social, avait confiance en ses proches, ne mentait pas et avait pour le chaos une aversion intraitable. De l'avis de plusieurs, elle surfait avec adresse sur la mer de la vie. C'était deux mois avant que commence sa descente aux enfers...
Pourtant, le mercredi 8 décembre 2010, sans l'avoir cherché, Sophie met le doigt sur ce qui la tourmente depuis des mois. Une simple haie dans le jardin, qu'elle croyait belle et fournie, depuis des années, mais qui ne l'était finalement qu'en apparence, l'amène à faire une comparaison troublante avec sa propre vie. A partir de ce moment-là, toutes ces choses qu'elle avait toujours considérées comme de simples irritants deviennent les symptômes d'un mal qui ne cesse de s'aggraver. Jusqu'au jour où elle décide de partit une semaine dans le sud, seule, sans prévenir personne, juste pour souffler un peu et faire le point. Mais quand la remise en question est amorcée, un retour est-il possible?"

Ma critique : Ce livre, je me l'avais procuré à l'aéroport de Montréal en avril 2011 juste avant d'embarquer dans l'avion. C'est ce qui explique le pourquoi de l'auteur québécoise Mylène Gilbert-Dumas et j'ai même cherché ce bouquin dans les librairies suisses, mais je ne l'ai pas trouvé. Voilà comment ce bouquin s'est retrouvé entre mes mains. Cela fait toujours du bien de lire de la littérature québécoise. J'ai mis du temps avant le finir mais cela en valait la peine de prendre ce temps. Le temps qui prend tout son sens dans ce bouquin pour s'interroger du comment du pourquoi. L'escapade sans retour de Sophie Parent est une belle leçon de vie sur soi et sur la manière que les autres peuvent nous percevoir sans vraiment nous voir qui l'on est. Ce bouquin est un beau voyage sur la découverte et la connaissance de soi. L'histoire de Sophie Parent est celle de plusieurs personnes sur cette planète.

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Je trouve que cela fait un moment que je n'ai pas bloggé et je dois dire que je n'ai même pas envie de blogger ces derniers temps.  Un petit syndrome de la page blanche ainsi qu'une paresse immense. Il fallait tout de même que je vous donne de mes nouvelles après une belle et grosse semaine. Puis cette fois-ci, je n'ai pas eu de courbatures à l'estomac comme l'an dernier et une chance!!!

Je suis tombée malade vendredi dans la soirée. J'ai senti que cela allait venir puisque dans ma gorge quelques signes qui ne trompent pas. Résultats le dimanche soir : je suis enrhumée jusqu'au bout du nez où une goutte bien liquide translucide de crotte de nez tente de s'échapper et je tousse du fond de la gorge et un bout de poumons. Je prends des comprimés homéopathiques d'Echinacea ainsi qu'Homeovox (médicament homéopathique d'enrouement, laryngites et fatigues des cordes vocales) et un sirop Stodal (également un médicament homéopathique). J'ai bu une tasse de thé contre la toux et une autre tasse de thé contre les refroidissements. En guise de bonus, j'ai eu mes règles dans la nuit de samedi à dimanche. Puis cela coule à volonter la première journée... Oui je n'utilise pas de tampons par peur qu'ils restent conïncé dans mon intimité. (Et c'est aussi un choix... et ce n'est pas le sujet de cette note.) Qu'est-ce que j'obtiens en résultats? Des courbatures aux omoplates. Je veux à la ligne inférieure des omoplates et cela de chaque côté. Je ne sais même pas ce que j'ai fait pour avoir des courbatures à cet endroit précis. Le sommeil de tout cette fin de semaine n'a pas été très réparateur. C'est ce que je souhaitais mais que dalle! Rien du tout. Je me réveillais à tout bout de champs en ayant des crises de chaleur ainsi que de toux.
J'ai chopé ce mauvais refroidissement en soignant, au travail, d'un gamin tousseux et fiévreux. Ce dernier était colleux et me toussait, de temps à autre, vers le visage. Malgré les nombreuses désinfections des mains et quelques aérations, tout cela n'a rien donné. Au moment des aérations, il n'y avait pas de courant d'air et je n'avais pas froid.

En plus je suis fatiguée et il n'est même pas neuf heures et je suis là à blogger... Je vais aller me coucher et tenter de rattraper quelques heures de sommeil malgré les courbatures aux omoplates. En guise de mouchoirs, j'ai un rouleau de papier de toilettes. Pas mal pour s'irriter le nez n'est-ce pas?

Sur ce, je vous souhaite un beau début de semaine ainsi qu'une belle semaine!

Voir les commentaires