Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Chroniques Pantoufles

Les Chroniques Pantoufles

Le blog d’Isi : les idées dictées du cerveau d’une brunette aux pensées blondes.

Publié le par Isa Gareau

Qui ne rêverait pas de jeter sa bouteille à la mer ? Qui n’a pas déjà écrite une lettre destinée à une bouteille en verre, mais qui n’a pas osé la jeter à la mer dans l’espoir qu’une personne la trouve ?

A l’instant où j’écris cette note, j’écoute un film des années 1990 « Une bouteille à la mer » avec Kevin Kostner, Robin Wright et Paul Newman. A l’instant où je rédige je sens une petite larme à l’œil parce que c’est un film racontant une histoire racontant remplie d’émotion. C’est une leçon de vie même si ce n’est qu’une histoire d’un film. C’est une leçon d’un amour de toute une vie malgré la disparition de l’être aimé(e) que l’on a la difficulté à l’oublié et en faire le deuil. Puis qui est-ce qui dit que l’on oublie l’être que l’on a aimé ? Il suffit de savoir en faire le deuil malgré tout le chagrin. Je crois qu’il ne suffit pas d’oublier, mais d’en faire une force d’un souvenir pour savoir aimer à nouveau. Ce film fait partie de ma liste des films d’amour à regarder et surtout il ne finit pas comme on l’imagine. C’est pour cette aussi pour la fin que j’aime bien ce film et qui me montre que la vie est faite ainsi.

A l’instant où j’écris cette note, dont je ne publierai que dans quelques minutes, je prends conscience que lorsque j’ai vu la première fois que j’ai vu ce film à l’adolescence que je n’avais pas peser l’importance du mot aimer. Peu importe l’intensité que l’on met dans l’amour et le temps que l’on vit cet amour, l’important est d’aimé et d’être aimé. Je prends conscience que si la personne que l’on a aimée ne veut qu’une chose, même si elle ne le dira pas directement, est que l’on continue à aimer.

A l’instant où je publierai cette note, je ne l’enverrai pas à la mer, dans un lac, dans une rivière ou dans un océan. Je l’enverrai simplement sur Internet, cette mer virtuelle, dans l’espoir qu’une personne lise cette note de ce blog qui est la bouteille. Au nombre de notes que j’ai écrit sur ce blog, j’aurai bien pollué un ruisseau bloquant le passage de l’eau ne pouvant emporter les bouteilles trop lourdes. En cette journée de la Terre, je vois en cette technologie qu’est Internet, le seul moyen de ne pas la polluée les cours d’eau d’une bouteille en plus.
Voici la bande annonce (elle est en anglais) du film La bouteille à la mer :

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Je sens que je vais entendre cette chanson toute l'été et elle ne fait que commencer à circuler en ce printemps. Je ne sais pas si je vais me tanner à force de l'entendre. Une chanson d'un trio roumain dont je ne comprends pas les paroles comme pour celle qui a eu son heure de gloire à l'été 2004... T'en souviens-tu? Phonétiquement parlant le refrain ressemblait à : "maya hi, maya ha, maya hu, maya ho ho!" et ainsi de suite. Le titre de la chanson est Dragosta din tei du groupe O-Zone.

Il faut croire que près de huit ans après, qu'il y ait une autre tube qui prend le relais ayant pour titre "Ai se eu te pego". Le chanteur se prénomme Michel Telo et est originaire du Brésil. Il est aussi auteur-compositeur, danseur et joue de l'harmonica, de la guitare et de l'accordéon. Dire que ça fait le buzz sur toute la planète entière. Il y aura de la bonne humeur cet été! Je ne sais pas quels sont les pays où cet air digne d'un ver de terre entrant dans nos oreilles pour ne plus en sortir fait déjà ravage? Une chose est certaine c'est que cet air musical a envahi le continent européen!


Et pour toutes celles et tous ceux qui veulent absolument danser sur ce tube, voilà la chorégraphie. Alors on danse?


Il fallait que je parle de ce cette chanson, je ne pouvais pas passer à côté, c'est une incontournable pour faire la fête cet été.

Voici la version de "Ai se eu te pego" en anglais "If I catch you". Je préfère de loin la version original!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

Cette semaine j'ai fait deux excursions spontanée que j'ai décidé le jour même pour ce qui est de mardi (10.04.2012) et la veille pour ce qui est du jeudi (12.04.2012)!

Mardi, je suis allée sur le lac des Quatres Cantons! Il faisait beau et venteux par endroit et par moment. Une chance que je n'étais pas en haute mer parce que j'aurai été facilement malade. J'ai pris le train jusqu'à Lucerne et ensuite le bateau jusqu'à Flüelen puis retour à Lucerne. C'était une belle journée avec moi-même pour m'évader de mon quotidien. En cette semaine de vacances, cette sortie était la bienvenue. J'y suis allée spontanément.

Jeudi, je suis allée à Bellinzona dans le Tessin en compagnie de mon cousin Joel et ma cousine Livia. C'était extra cette sortie. Si Joel n'était pas passé mecredi avant-midi et s'il ne m'avait pas dit qu'il aurait aimé aller une fois dans le Tessin, je crois que je n'y aurais été seule cette semaine et que je l'aurai reporté à cet été. Une chance que nous y sommes allés! C'était vraiment beau et la météo était au rendez-vous. C'était agréablement drôle. Nous avons eu des fous rires! Nous y sommes allés en train. Nous avons même découvert un magasin à deux francs (un équivalent du Dolarama au Canada mais en un peu plus cher...).

Ma semaine de vacances s'achète et je vais reprendre le travail lundi! Je vais profiter de ma fin de semaine à fond la caisse même s'il annonce mauvais temps toute la fin semaine. Ce n'est pas une raison de ne pas en profiter quand même!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

J'espère que vous avez une belle journée en ce vendredi 13 avril 2012! Le deuxième sur trois en cette année 2012! J'écris cette note juste pour laisser trace de ce vendredi 13 avril 2012. J'aime ça dire vendredi 13! J'ai déjà hâte au prochain vendredi 13! Le pire dans tout ça, c'est que je ne sais même pas dans quel mois il sera et je n'ai pris la peine d'étudier le calendrier. Vous vous demandez comment je sais qu'il y en a trois en 2012? Bien j'ai écouté un bout du téléjournal et c'est là que j'ai su qu'il y en a trois cette année! WOW! J'suis étonnée d'avoir écouté les nouvelles!

Allons tous manger des fraises tant qu'on y est! Hé les gamins, nous sommes au mois d'avril puis il fait un froid de canard! Les fraises dans les épiceries (même de celles de grandes surfaces) et sur les marchés ne viennent pas de la région. Ce n'est pas encore la saison! J'attends, avec impatience les fraises et en attendant je regarde ce dessin humoristique et je ris! Bon appétit!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Image trouvée sur le blog de Pascal Bernheim.
Coucou mes cocos!

J'espère que vous allez bien en cette longue fin de semaine de Pâques! En ce long "week-end" de Pâques, je me demande si le tueur en série de lapins ne refera pas surface demain en cette journée faisant honneur aux lapins. Est-ce qu'il y aura un lapin domestique à l'occasion de Pâques lorsque vous rechercherez vos paniers? Faites attention à bien les mettre à l'abri. Souvenez-vous, à l'occasion de l'halloween ou encore en début novembre 2011, des lapins ont été retrouvés égorgé.

Image trouvée sur Internet
A part cette dramatique et énigmatique inquiétude, les lapins seront d'entrain demain! Ils continueront à manger du foin à moins qu'ils ne finissent en gratin et qui serait vraiment mal en point de finir ainsi son destin. Pour ma part, je laisse les lapins brouter du foin et je mangerai ceux fait en chocolat. C'est beaucoup moins cruel ainsi! J'arrête de raconter du baratin maintenant.

Image trouvée sur la page facebook de Pascal Bernheim à l'occasion de Pâques!

JOYEUSES PÂQUES!!!

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Quand j'étais petite, je disais : "Quand je serai grande, je serai ..." Souvent les souhaits quand on est gamin s'avère se réaliser en grandissant, surtout professionnellement si l'on s'y tient. Certes, les idées peuvent évoluer et changer.


Image trouvée sur le net.
Je disais : "Quand je serai grande, je serai gardienne d'enfants." Qu'est-ce que je fais aujourd'hui? Je suis nounou chez une famille et m'occupe d'enfants en bas âge. En grandissant, une deuxième envie s'est installée : celle des voyages. J'ai donc fait un D.E.C. en tourisme.  Malheureusement, je n'ai pas trouvé d'emploi dans ce domaine et ce D.E.C en tourisme pourra toujours me servir. Donc après la remise des diplômes en septembre 2004, je me suis rendue en Suisse faute de me trouver du travail. Ce n'est pas que je n'ai pas cherché, au contraire. Un mois après mon arrivée en Suisse, j'avais déniché, avec l'aide précieuse de ma tante, un emploi. Le premier emploi qui m'a été glissé entre les mains était celui d'Au Pair. je me suis dite qu'il vaut mieux cela que ne pas avoir d'emploi du tout.  Au fil des années, le terme "Au Pair" s'est transformé en "Maman de jour" et "Nounou". J'avais quelques heures de gardiennages (baby-sitting pour d'autre), mais je n'avais pas d'expérience dans ce domaine. Avec le temps, j'ai appris beaucoup avec les enfants et ils me l'ont bien rendu.

C'est alors, lors d'un visionnage d'une chronique dans une émission de télévision française que le sujet n'est pas bête du tout et que je me mets à réfléchir à ma retraite. Oui c'est dans plus de 35 ans et si la vie me le permet ainsi que la santé, je me permets de dire (sous toute réserve bien sûr) : "Quand je serai à la retraite, je garderai des maisons pour des gens partant en vacances!" Original me diriez-vous? Oui ça l'est! Cela me permettrait de voyager à travers le pays ou voir même ailleurs! L'idée m'est venue en regardant cette chronique à la télévision et cela me fera une belle occupation pour ma future retraite. Je ne sais pas si je me souviendrai de ce "Projet de retraite" mais au moins, je l'aurai noté sur mon blog. Je ne sais pas non plus si j'aurai encore ce blog à ma retraite... Cela va en faire des années d'archives de notes... Rien qu'à y penser, ça me donne mal au crâne...

Donc cette idée, le "homesitting", consiste de s'occuper d'une maison ou un logement où les propriétaires (ou locataires) s'absentent pour les vacances ou pour quelconques raisons et de veiller à ce que tout ce déroule bien. S'il y a des animaux, il faudra s'en occuper ainsi que des plantes et le jardin. Cette idée a été importé des États-Unis. C'est une nouvelle façon de voyager et le homesitting est un service, pour l'instant, bénévole puisqu'il faut être disponible. C'est pour cette raison que plusieurs retraités s'y sont mis selon leur emploi du temps. Le seuls coûts sont et seront le déplacement jusqu'à la maison à garder et les repas. Cette idée de gardiennage de maison existe en Amérique du Nord ainsi qu'en Europe. Si vous avez un site Internet à faire partager concernant le "homesitting", n'hésitez pas à le rajouter dans l'espace COMMENTAIRE (clique sur le mot "commentaire" si tu ne sais pas comment faire) juste en dessous de cette note. Merci d'avance!

D'ici ma retraite, je prends les journées comme elles viennent. D'ici ma retraite, je compte bien de profiter de la vie comme elle vient.

Et toi? Que seras-tu à ta retraite?

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
C'est quoi ce mercredi tout pourri aujourd'hui??? La journée n'est pas encore terminée mais purée de fées!

Ce matin, je n'avais pas la pêche et je voulais rester enfermer dans mon appartement pour ne pas sortir de la journée. Donc, je paie quelques factures en ligne. Ensuite je téléphone à Mimi (ma grand-maman) pour lui dire je ne sais plus trop quoi... Pourquoi quand je téléphone à Mimi,  je assez de motivation pour aller faire des courses? Mystère, mystère quand tu me tiens....!

Donc, je vais à Bienne au lieu de Neuchâtel et va savoir pourquoi ce changement d'avis. J'ai fini  de payer à la caisse et j'emballe mes courses dans mon sac réutilisable que le téléphone a sonné. Qui c'était? Mimi! Elle voulait que je lui apporte du pain brun. Donc, je retourne dans l'épicerie à grande surface et vais acheter son pain brun pour grand-papa. Puis je vais dans un magasin brico-déco en face de l'épicerie à grande surface pour me procurer quelques fleurs extérieures. En passant à la caisse et en payant, le téléphone sonne de nouveau. C'était un appel professionnel. C'est quoi cette histoire aujourd'hui? J'ai l'impression que l'on m'en veut de passer à la caisse...

Ah! Il y avait l'0*TI d'accordéoniste à la gare de Bienne qui joue toujours les mêmes chansons. Depuis quelques temps, les peu de fois que je me rends à Bienne pour mes courses, il est là tranquille à jouer ses airs, plus ou moins, connus. Il joue et rejoue toujours les mêmes airs. Un peu plus puis j'allais lui dire d'élargir son répertoire. Je me suis abstenue bien sûr. Il faut qu'il gagne sa vie comme il le peut.

La bonne nouvelle dans tout ça, c'est que je me suis fait deux francs suisses en prenant le reçu lorsque j'ai mis des sous pour mon téléphone portable dans l'automate de billets multifonctions à la gare de Bienne. Et ça, c'est grâce à la dame qui était pressée de prendre son billet et qui n'arrivait pas à mettre son billet de vingt francs dans la fente d'argent. Elle a réussit avec l'aide du conducteur de BTI, elle n'a donc pas pris tous ses sous puisqu'elle était pressée de prendre son train qui partait dans deux minutes. Je lui dis une GRAND MERCI!!!!!

Rendue chez mes grands-parents et je me rends compte que j'ai oublié le sac de pommes. Mausus! Qu'est-ce que c'est cette journée sans soleil (autant au sens propre qu'au sens figuré)? Oh la la!!!

La journée n'est pas encore terminée, alors sans aucun commentaire de plus.

Voir les commentaires

Publié le par Isa Gareau
Coucou les Pantoufles!

J'ai un coup de mou! C'est chiant de vouloir écrire quelque chose et d'être aussi en panne d'inspiration. Je n'ai aucune orientation, aucune organisation donc mon imagination est à plat.

Pourtant je n'ai aucune justification à donner. Aucune manifestation d'idée. Un maillon de la chaîne manque à ma motivation. Il me faudrait une initiation à la musculation de notion de narration. Je suis en pleine négociation avec la circulation des mots dans ma tête. Je suis en compétition avec moi-même que je me fais la conversation silencieuse. C'est du poison cette mission de vouloir écrire à tout pris.

Je suis en panne d'inspiration. Une multiplication de "non"! Page blanche! Aucune promotion de proposition me vient. Je n'ai plus de munition pour la suite de la navigation des mots pour aujourd'hui! C'est une taxation de la part de ma cervelle.

Je vais maintenant m'envoler tel un papillon au pays des rêves avant d'arriver à saturation!

Je vous souhaite une belle nuit!

Voir les commentaires